Pagé, Gabrielle

Ph. D.

Version imprimable
Gabrielle Pagé

Axe : Carrefour de l'innovation et de l'évaluation en santé

gabrielle.page@umontreal.ca
514 890-8000, poste 31601

Chercheur régulier, CRCHUM

Professeur chercheur, Département d’anesthésiologie et médecine de la douleur, Université de Montréal


> LinkedIn

Mots-clés

Douleur chronique, trajectoires, transition douleur aiguë à chronique, comorbidités physiques et mentales, douleur post-opératoire, douleur lombaire, aspects biopsychosociaux de la douleur, recherche évaluative, recherche épidémiologique, recherche clinique, psychothérapie.

Domaine de recherche

Comprendre comment la douleur aiguë devient chronique est essentiel au développement de stratégies de prévention et d’intervention précoce afin de réduire les risques de chronicité de la douleur. Un des objectifs de ce programme de recherche est d’identifier différents sous-groupes de patients qui partagent des trajectoires similaires de douleur et d’identifier les facteurs de risque pour des trajectoires de douleur non-résolue. Ces projets combinent une perspective biopsychosociale de la douleur avec des approches méthodologiques innovantes pour comprendre la nature dynamique de l’expérience de la douleur. 

Un deuxième volet de ce programme de recherche vise à explorer l’impact des comorbidités physiques et mentales sur la prévention, l’évaluation, le traitement et l’autogestion de la douleur chronique en soins primaires, secondaires et tertiaires. 

Finalement, les opioïdes jouent un grand rôle dans la gestion de la douleur chronique. Par contre, leur utilisation parmi certains sous-groupes de patients est controversée et il y a peu de données probantes sur l’efficacité à long-terme des opioïdes. Ce dernier volet du programme de recherche vise à examiner l’impact de l’utilisation prolongée des opioïdes sur la condition douloureuse des patients ainsi que de mieux comprendre les facteurs biopsychosociaux qui peuvent influencer les trajectoires de soins chez les patients prenant des opioïdes. Comprendre comment la prise d’opioïdes qui est souvent initiée pour gérer la douleur aiguë se prolongent et devient une thérapie à long-terme permettra d’améliorer les pratiques cliniques. 

Affiliations

Psychologue, unité de gestion de la douleur Alan Edwards, Hôpital général de Montréal