Rodier, Francis

Ph. D.

Version imprimable
Francis Rodier

Axe : Cancer

rodierf@mac.com
514 890-8000 poste 26939

Chercheur régulier

Professeur agrégé, Département de radiologie, radio-oncologie et médecine nucléaire, Université de Montréal

Mots-clés

Biomarqueurs, chimiothérapie, destin cellulaire, mort cellulaire, sénescence cellulaire, radiation, réparation des dommages de l’ADN, signalisation de réponse aux dommages de l’ADN, télomères, thérapie anti-cancéreuse, vieillissement et cancer.

Domaine de recherche

Nous travaillons à élargir notre compréhension des acteurs cellulaires et tissulaires impliqués dans la réponse aux dommages de l’ADN et la sénescence cellulaire, des phénomènes biologiques importants impliqués dans le vieillissement ainsi que dans l’apparition du cancer et de son traitement. Nous utilisons des modèles cellulaires, animaux et humains pour comprendre comment la sénescence (vieillissement cellulaire) affecte les maladies humaines et nous espérons utiliser cette connaissance pour améliorer la santé. Par exemple, nous avons récemment observé que les traitements contre le cancer tel que la chimiothérapie et la radiation induisent un vieillissement prématuré non seulement dans les tissus normaux, mais aussi dans les tissus tumoraux!  

Pour l’instant, il est impossible d’expliquer parfaitement si cette réponse tumorale au traitement est bénéfique pour la survie du patient, ce qui ouvre plusieurs opportunités de découverte en collaboration avec nos collègues cliniciens-chercheurs. Ceci inclus l’identification de nouveaux outils de diagnostic moléculaire et des cibles cellulaires pour sensibiliser les cellules cancéreuses aux agents thérapeutiques utilisés en chimio et radiothérapies. Nous focalisons donc nos efforts de recherche sur la compréhension de ces phénomènes avec l’objectif de neutraliser les effets négatifs pour la santé et de promouvoir ceux qui sont positifs.