Anne-Marie Mes-Masson et Pierrette Gaudreau à l’Académie canadienne des sciences de la santé

Version imprimable
21 Septembre 2017
Anne-Marie Mes-Masson et Pierrette Gaudreau

Les chercheuses Anne-Marie Mes-Masson et Pierrette Gaudreau ont été intronisées comme nouvelles membres de l’Académie canadienne des sciences de la santé (ACSS) lors d’une cérémonie d’intronisation pour les 52 nouveaux membres qui a eu lieu à Ottawa le 14 septembre dernier.

Anne-Marie Mes-Masson a fait œuvre de pionnière en mettant au point des systèmes de modèles d’étude du cancer de l’ovaire à partir de matériel biologique humain. De plus, elle a contribué établir des normes concernant la mise en banque de matériel biologique, notamment du point de vue éthique. Elle a également contribué de manière importante à la recherche sur le cancer de l’ovaire, le cancer de la prostate, le cancer du sein et les cancers héréditaires. Grâce à son leadership, elle a assuré le succès de plusieurs programmes de recherche en oncologie de grande envergure.  Ses recherches ont permis d’approfondir considérablement notre compréhension de la biologie du cancer de l’ovaire, qui est en train d’être traduite en nouveaux outils cliniques visant à diagnostiquer, prendre en charge et traiter cette maladie mortelle. 

Pierrette Gaudreau consacre ses recherches à élucider les mécanismes centraux et périphériques, moléculaires et cellulaires qui contribuent au vieillissement en bonne santé. Elle s’intéresse aussi aux biomarqueurs prédictifs de l’état de santé au cours du vieillissement. L’originalité de ses recherches réside dans l’étude de modèles animaux de vieillissement et de cohortes de personnes âgées relativement à la santé neuroendocrinienne, métabolique et cognitive et portant principalement sur l’influence de l’alimentation en tant que déterminant d’un vieillissement réussi.

L’ACSS a pour mission d’orienter les politiques et la pratique en mobilisant les meilleurs esprits scientifiques pour fournir des évaluations indépendantes basées sur les données probantes relativement à des enjeux de santé qui touchent les Canadiennes et les Canadiens.

Académie canadienne des sciences de la santé

 


Sources : Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CRCHUM), Université de Montréal et Académie canadienne des sciences de la santé.