Subvention de 7,5 M$ pour la recherche sur les opioïdes

Version imprimable
19 Septembre 2017
Julie Bruneau

Le gouvernement du Canada a annoncé un investissement de 7,5 M$ dans le réseau de l’Initiative canadienne de recherche pour l’abus de substances (ICRAS). Cette subvention des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) financera la recherche sur la prévention des surdoses d’opioïdes et le traitement de la dépendance aux opioïdes.

Le quart de cette subvention sera dévolu au pôle Québec-Maritimes, dirigé par la Dre Julie Bruneau, médecin et chercheuse au Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CRCHUM).

« Même si des interventions et des traitements efficaces existent, cette crise met en lumière des lacunes importantes dans l’accès à un continuum de services pour les personnes aux prises avec une dépendance aux opioïdes.  Les moyens déployés par les gouvernements fédéral, provincial et municipal soutiendront l’implantation et l’évaluation de programmes intégrés pour aider les personnes toxicomanes. »  

« L’Initiative canadienne de recherche sur l’abus de substances (ICRAS) utilisera cette subvention pour étudier les impacts des programmes déployés. Ensemble, les chercheurs, intervenants et décideurs travailleront donc pour implanter, évaluer et diffuser largement les programmes qui amélioreront la santé et diminuera les effets néfastes des drogues, et notamment les opioïdes, chez les individus et la population. »

L’ICRAS est un réseau pancanadien comptant environ 500 chercheurs, fournisseurs de services, décideurs politiques et personnes ayant une expérience concrète qui se consacrent à la recherche et à l’application des interventions fondées sur des données probantes dans la pratique clinique, dans la prévention communautaire, dans la réduction des effets néfastes et dans l’adaptation du système de santé.

La subvention sera répartie uniformément entre les quatre pôles de l’ICRAS situés en Colombie-Britannique, dans les Prairies, en Ontario et dans l’est du Canada (Québec et provinces maritimes). L’ICRAS effectuera des consultations exhaustives auprès de ses membres afin de s’assurer que la subvention a une portée maximale. 

Pour en savoir plus