Un entrepôt de données créé au CHUM

Version imprimable
27 Octobre 2017
Vincent Poitout

La direction du Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CRCHUM) annonce la création de son entrepôt de données sur la santé. Cette initiative a été dévoilée lors du cocktail de réseautage CONNEXION 2017, le 26 octobre dernier. 

Cet entrepôt rendra possible l’utilisation secondaire des données en santé dans une optique d’amélioration continue des soins.

« L’entrepôt sera bénéfique pour les patients puisqu’il va faciliter le développement de la médecine de précision, la recherche translationnelle, clinique et épidémiologique. Il va accélérer la mise en place de nouvelles interventions pour la collectivité et contribuera également aux programmes de surveillance », souligne Vincent Poitout, directeur du CRCHUM.  

Le projet  élaboré en collaboration avec plusieurs chercheurs du CRCHUM, dont les Drs Michaël Chassé, Paul Hébert, Simon Turcotte, An Tang et Gilles Soulez, vise à renforcer le système de santé, une priorité identifiée par la Stratégie québécoise des sciences de la vie. Il positionnera également le CRCHUM à l’avant-scène de la recherche en santé par l’utilisation des données massives.

L’entrepôt de données agrégera les données issues des plus de 200 systèmes d’information au sein de l’hôpital et les organisera pour qu’elles soient exploitables. Alimenté sur une base journalière, il sera conçu pour assurer la sécurité et la confidentialité des données. Le système sera exploité par les chercheurs, cliniciens et gestionnaires. 

CONNEXION 2017 : un succès

La deuxième édition du cocktail CONNEXION 2017 a rassemblé environ 150 chercheurs, médecins, partenaires et collaborateurs de l’industrie de la santé. En compagnie du professeur Andrew Z. Fire, lauréat du prix Nobel de médecine 2006, les participants ont pu discuter des avancées en recherche et des opportunités d’affaires en sciences de la vie.

Un moment fort de cette soirée de réseautage fut l’échange entre le professeur Andrew Z. Fire et Félicia Harvey, médaillée de la finale de l’Expo-sciences pancanadienne et participante à l’Expo-sciences internationale au Brésil. Cette dernière a fait une découverte permettant de mieux comprendre l'hypercholestérolémie familiale. Le professeur Fire et elle ont discuté de ce que la science devrait essayer de changer dans le monde.