Un nouveau réseau de recherche pour s’attaquer à la douleur chronique

Version imprimable
31 Mars 2016
Manon Choinière et Antoine Boivin

Montréal (Québec) – Le Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CRCHUM) jouera un rôle de premier plan dans le développement d’un réseau canadien de recherche et de soins axés sur le patient pour contrer la douleur chronique.

La ministre fédérale de la santé, la Dre Jane Philpott, a annoncé aujourd’hui lors d’une cérémonie à Hamilton, en Ontario, un financement de 12,5 millions de dollars pour la création d’un Réseau sur la douleur chronique. Au total, les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) injectent 62,25 millions de dollars au cours des cinq prochaines années dans cinq nouveaux réseaux pancanadiens de recherche sur les maladies chroniques, en lien avec la Stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP).

Les chercheurs Manon Choinière et Antoine Boivin sont respectivement co-chercheur principal  et collaborateur du Réseau canadien sur la douleur chronique. En collaboration avec le Réseau québécois de recherche sur la douleur du Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS), ils participeront à ce réseau national qui dirigera de nouvelles recherches, formera des chercheurs et des cliniciens, accroîtra l’accès aux soins pour les personnes qui ont des problèmes de douleur chroniques et accélérera l’application de la recherche la plus pertinente à la réalité des soins de santé.

« Le Québec jouera un rôle prépondérant dans ce réseau national afin d’élaborer des indicateurs de qualité en gestion de la douleur chronique permettant de mettre en place une infrastructure nationale de recherche clinique pour mener de vastes études sur la prévention et le traitement de la douleur chronique », soutient Manon Choinière, chercheuse au CRCHUM et professeure au département d’anesthésiologie de l’Université de Montréal.

Le Réseau sur la douleur chronique est dirigé par le Dr Norm Buckley, professeur et directeur de l’anesthésie à l’école de médecine Michael G. DeGroote de l’Université McMaster et directeur scientifique de l’Institut Michael G. DeGroote pour la recherche sur la douleur et son traitement.

« Nous savons qu’au Canada, les coûts associés à la douleur chronique sont supérieurs aux coûts du cancer et des maladies cardiaques combinés, déclare le Dr Buckley. Même si le Canada est reconnu comme un chef de file mondial dans la recherche sur la douleur, l’investissement dans ce domaine de recherche est le plus faible de tous les pays développés. Nous allons changer cela dans l’intérêt des Canadiens. »

« Un aspect innovant de cette recherche, c’est que les patients souffrant de douleur chronique joueront un rôle actif dans toutes les activités du réseau, y compris sa gouvernance, l’établissement des priorités, l’avancée des recherches, la formation et le transfert de connaissances. Cela permettra de s’assurer que nos recherches répondent aux questions et aux besoins des patients et des membres de leurs familles », affirme Antoine Boivin, également titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur le partenariat avec les patients et le public au département de médecine familiale de l’Université de Montréal.

La recherche axée sur le patient fait référence à l’implication des patients comme partenaires dans tout le continuum de recherche scientifique, pour améliorer les pratiques et les systèmes de soins de santé.

-30-

À propos du CRCHUM
Le Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CRCHUM) est l’un des plus grands centres de recherche hospitaliers en Amérique du Nord. Notre mission est d’améliorer la santé des adultes par le biais d’un continuum de recherches allant des sciences fondamentales à la recherche en santé publique et à la recherche clinique. Plus de 1 950 personnes travaillent au CRCHUM, dont 439 chercheurs et 700 étudiants et chercheurs stagiaires. http://crchum.chumontreal.qc.ca/

À propos de l’Université de Montréal
Profondément enracinée dans la ville de Montréal et dédiée à sa mission internationale, l’Université de Montréal est l’une des principales universités du monde francophone. Fondée en 1878, l’Université de Montréal compte aujourd’hui 16 facultés et écoles et conjointement avec ses deux écoles affiliées, HEC Montréal et Polytechnique Montréal, constitue le plus grand centre d’enseignement supérieur et de recherche au Québec et l’un des principaux en Amérique du Nord. Elle rassemble 2 500 professeurs et chercheurs et accueille plus de 60 000 étudiants. http://www.umontreal.ca/

Sources : Institut de recherche en santé du Canada (IRSC), Université McMaster et Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CRCHUM).

Renseignements :
Isabelle Girard
Conseillère en information, CRCHUM
514-890-8000, poste 12725
Isabelle.girard.chum@ssss.gouv.qc.ca | @CRCHUM

Lire le communiqué en anglais >>>

Lire le communiqué des Instituts de recherche en santé du Canada >>>