Les comités d'évaluation scientifique (CES) et d'éthique (CÉR)

Version imprimable

Tout projet de recherche portant sur des sujets humains doit faire l’objet d’une approbation préalable avant d’être réalisé au CHUM. L’évaluation par les comités scientifique et d’éthique de la recherche s’étend aussi à des projets portant sur des cadavres et des restes humains, des tissus ou liquides organiques, des embryons ou des fœtus.

Relevant du Comité de direction du Centre de recherche du CHUM, le Comité d’évaluation scientifique (CÉS) est responsable de l’évaluation du projet de recherche dans ses aspects scientifiques.  Il se prononce sur la validité et la pertinence scientifiques de la recherche proposée et s’assure de la compétence des chercheurs pour la mener à bien.

Relevant du conseil d’administration du CHUM, le Comité d’éthique de la recherche (CÉR) veille à la protection des sujets de recherche.  Il s’assure notamment que le projet de recherche respecte la dignité, le bien-être et les droits des sujets.  À cette fin, il peut approuver, modifier, arrêter ou refuser toute proposition ou poursuite d’un projet de recherche.

Le CÉR s’assure que tout projet de recherche est conforme aux normes éthiques de la communauté scientifique, telles que formulées, notamment, par les trois Conseils de recherche du Canada et par le Conseil Universitaire d’éthique.  Il est également responsable du suivi des projets de recherche en cours.  Ce comité est aussi responsable de l’application des dispositions de l’article 21 du Code civil concernant, d’une part, la recherche sur les mineurs ou des majeurs inaptes et, d’autre part, l’évaluation de toute intervention médicale présentée comme « soin innovateur ».

La composition du CÉR-CHUM et son fonctionnement respectent les exigences des différents organismes de recherche nationaux et internationaux.